Le guide pour la biodiversité

Vallons obscurs © NCA / Thomas Malatrasi

Vallons obscurs © NCA / Thomas Malatrasi

Lac du Broc - ©EPAVallons obscurs © NCA / Thomas MalatrasiLézard ocellé - ©EPAParc naturel du lac du Broc - ©EPASterne pierregarin - ©LPO PACA

Lancée par l'Etablissement Public d'Aménagement en mars 2010, cette démarche a pour objet d'identifier et de caractériser les fonctionnalités écologiques dans la plaine du Var et de proposer un panel de mesures permettant aux différents acteurs de l'Éco-Vallée d'agir pour la protection, la gestion ou la restauration de la biodiversité.

Elle permet de concilier le développement de la vallée avec le maintien ou la restauration des continuités écologiques et de la biodiversité en lien avec les espaces adjacents. Elle propose aux acteurs les outils leur permettant, en mutualisant les connaissances, d'éviter, de réduire ou de compenser les impacts des opérations sur la biodiversité.

Elle s'appuie sur :

- une synthèse des données naturalistes dans un système d'information géographique évolutif ;

- l'identification et la caractérisation des sites à enjeux pour la biodiversité et les fonctionnalités écologiques sur la plaine du Var ;

- une boîte à outils constituée de mesures ou de solutions techniques à mettre en œuvre aux deux échelles : la vallée en général et les opérations d'aménagement elles-mêmes.

 

La définition du programme de mesures proposées auxquelles sont associés des indicateurs de moyens et de suivi vise à :

• Préserver l'existant (exemples : proposition d'un dispositif réglementaire, intégration aux documents de planification et d'urbanisme, espaces réservés et programme d'acquisition foncière…). A titre d'illustration, le PLU de Nice intègre la préservation des zones naturelles, des jardins et des espaces boisés, la création d'une trame verte et bleue composée de zones nodales, de zones tampons et de corridors écologiques, dans lesquels le règlement qui s'y applique impose des prescriptions. Le guide de l'EPA et le PLU de Nice sont donc en totale cohérence.

• Améliorer le fonctionnement des corridors écologiques (exemples : plan de gestion des espaces naturels, maintien de fossés enherbés, création de réseaux de haies, traitement des clôtures, passes à poissons,…). A titre d'illustration, le parc naturel départemental des rives du Var, lancé au printemps 2010 par le Conseil général des Alpes-Maritimes, vise à créer un axe majeur de continuité entre mer et montagne de 20 km, riche de paysages remarquables, d'une biodiversité exceptionnelle (d'ailleurs inscrite au réseau Natura 2000), d'un patrimoine fluvial historique et culturel sans équivalent dans les Alpes-Maritimes.

• Recréer des connections manquantes (exemples : recherche de zones de restauration adéquates, mesures de réduction et/ou de compensation lors des évaluations environnementales…). A titre d'illustration, la restauration du canal des arrosants par la Métropole Nice Côte d'Azur permettra de lui redonner sa fonctionnalité d'origine et compenser partiellement les effets de coupures écologiques entre les versants et la vallée.

• Inclure la nature dans les nouveaux aménagements comme c'est par exemple envisagé dans Nice Méridia où l'opération portée par L'EPA conciliera aménagement et biodiversité. A titre d'illustration, l'étude menée par l'EPA a permis de réaliser un pré-inventaire écologique du secteur et de proposer des mesures techniques et juridiques qui préserveront ou intégreront la nature dans le projet d'aménagement.