Les Bréguières à Gattières

Le projet Les Bréguières

Vue du projet Les Bréguières à Gattières © Territoires urbains

Vue des espaces publics © Territoires urbainsExplication schématique du projet © Territoires urbains

L'éco-hameau Bréguières sur la commune de Gattières vise la création d'un projet paysager proposant une offre raisonnée et mixte.

Ce hameau vise à répondre aux besoins de Gattières en termes de logements et d'équipements en renforçant le centre de vie situé au quartier de la Bastide. Il proposera environ 400 logements, commerces, activités légères et un espace dédié à la petite enfance.

Le projet se propose d'installer un nouveau quartier observant une densité raisonnée (environ 40 logements à l'hectare) et ménageant de grands espaces non urbanisés, les vallons. L'assemblage de typologies de logements et de gabarits variés permet de proposer des formes urbaines adpatées pour lutter contre l'étalement urbain et le mitage des coteaux, tout en offrant les aménités répondant aux attentes contemporaines des habitants en matière de rapport à l'extérieur, d'ensoleillement, de desserte, et d'animation urbaine. Les logements collectifs fractionnés en petites unités et les logements individuels groupés organisent une mixité typologique nécessaire pour renouveller l'offre d'habitat localement.

L'objectif de créer aux Bréguières un quartier durable, engagé dans une démarche de labellisation Eco-Quartier, appelle une attention particulière aux conditions même de l'habiter, au site et aux données climatiques, et il s'agit bien d'y instaurer un véritable dialogue entre les aménagements et les éléments naturels. Cette approche durable de l'aménagement se traduit notamment par la prise en compte des enjeux environnementaux directement dans la définition du projet (énergie, biodiversité, déplacements, mixité, etc.).

Le projet est conçu suivant les principes d'un aménagement respectueux du cadre naturel dans lequel il s'insère. La ZAC sera desservie par une voie nouvelle et offrira des espaces publics privilégiant les mobilités douces. Il proposera aussi une gestion vertueuse de l'eau, composera avec les vues et l'orientation pour protéger les paysages et limitera l'usage de l'automobile en proposant à proximité commerces et équipements indispensables à la vie de tous les jours.

Le choix a été fait de concevoir l'urbanisation future dans une relation forte au payasage au travers notamment du maintien de l'intégralité des vallons, du confortement des principales structures paysagères existantes, d'une intégration des constructions attentives au site et à ses qualités et de concentrer les aménagements sur le coteau et les anciens terrains agricoles. Inscrite dans une trame paysagère structurante, le projet tire parti à la fois de la pente et de l'exposition sud-est non seulement pour l'implantation et la bonne orientation des logements, mais aussi pour dégager les vues offertes aux habitants. L'étagement des constructions permet aussi de limiter les terrassements et les mouvements de terrains. L'enjeu étant là tout à la fois de raisonner l'urbanisation et de penser le projet paysager de ce coteau.

L'EPA Nice Ecovallée a désigné en 2016 TERRITOIRES URBAINS comme mandataire afin d'assur la maîtrise d'oeuvre urbaine et paysagère du quartier, accompagné de SANDRINE LEFEVRE PAYSAGISTE, de SITETUDES, bureau d'études techniques, de CEREG bureau d'études environnementales et d'EURECA spécialisé dans la programmation immobilière.

 

 

Chiffres clés 

- 9.5 hectares

- 30 250 m² de capacité constructible

- 28 400 m² SDP de logements, dont 35% en locatif social, et 5% en accession sociale

- 600 m² SDP de commerces et services de proximité

- 500 m² SDP dédiés aux activités légères

- 750 m² SDP dédié à la petite enfance